Protection contre les rayons ultraviolets

Protection contre les rayons ultraviolets

Protégez-vous contre les rayons ultraviolets pour des yeux en santé une vie entière

Quand il s’agit de l’œil humain et des rayons du soleil, c’est ce que nous ne pouvons voir qui importe le plus. Les rayons ultraviolets (UV) qui atteignent la surface de la Terre sont composés de deux types de rayons invisibles: les UVA et les UVB. Ils mettent en danger un œil non protégé et peuvent entraîner une déficience visuelle. Une exposition de courte durée peut laisser les yeux injectés de sang, enflés ou hypersensibles à la lumière. Une exposition à plus long terme peut entraîner des cataractes, une dégénérescence maculaire, des croissances anormales à la surface de l’œil et même un cancer de l’œil.

La protection UV est particulièrement importante pour les enfants. Leurs yeux et leur vision peuvent être menacés par plusieurs facteurs dans le monde qui les entoure – allant de l’exposition au soleil et aux UV aux reflets de l’écran de l’ordinateur. La protection UV est vitale pour les enfants, car leurs yeux en développement courent un risque plus élevé de dommages dus à l’exposition aux rayons UV. Le cristallin d’un enfant de moins de 10 ans n’est pas suffisamment mature pour filtrer efficacement les rayons UV, ce qui laisse la rétine non protégée à cette exposition. Des études révèlent également que l’exposition aux UV dans l’enfance entraîne une incidence plus élevée de cataractes et d’autres problèmes à l’âge adulte.

Problèmes à court terme

Les effets d’une journée ensoleillée à la plage ou sur les pistes de ski peuvent entraîner divers problèmes à court terme tels que des injections de sang ou des yeux gonflés, ou une hypersensibilité à la lumière. Le plus extrême de ces problèmes est la photokératite, que les skieurs surnomment «cécité des neiges». Cette condition a été récemment introduite dans la conscience du public par le journaliste Anderson Cooper qui a vécu toute une expérience après avoir passé deux heures sur le littoral du Portugal pour couvrir une histoire pour l’émission 60 minutes. La lumière UV réfléchie par l’eau avait essentiellement brûlé les tissus externes de ses globes oculaires et entraîné une perte de vision pendant 36 heures. Les eaux libres et une piste de ski en hiver ne sont pas les seuls endroits où les rayons UV peuvent fortement augmenter le risque pour les yeux non protégés; vous pouvez également être en danger dans les cabines de bronzage et si vous exercez certains métiers tels qu’agriculteurs, maîtres sauveteurs ou soudeurs.

Problèmes à long terme

  • Une cataracte est une opacification progressive du cristallin qui empêche le passage de la lumière. La plupart des cataractes sont liées au vieillissement, mais elles peuvent également se développer après une blessure, une inflammation ou une maladie, et peuvent parfois survenir chez les jeunes enfants. Dans le monde, environ 18 millions de personnes sont aveugles à la suite de cataractes; 5% d’entre eux sont directement attribuables à l’exposition aux rayons UV.
  • La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une affection qui affecte les personnes âgées et implique la perte du champ de vision central. À l’échelle mondiale, la DMLA se classe au troisième rang des causes de cécité après la cataracte et le glaucome. C’est la principale cause dans les pays industrialisés. Le principal facteur de risque est le vieillissement, mais les autres facteurs de risque associés à la DMLA sont le tabagisme, les rayons ultraviolets, les tendances génétiques, le degré de pigmentation (les yeux clairs étant plus à risque) et la consommation d’une alimentation non équilibrée.
  • Le ptérygion est une croissance anormale, mais généralement bénigne à la surface de l’œil. Le ptérygion peut s’étendre sur le centre de la cornée et ainsi réduire la vision. Même si elle peut être enlevée chirurgicalement, l’excroissance a tendance à se reproduire. Parce que le ptérygion est lié à une exposition prolongée aux UV, au vent et au sable, il est complètement évitable.
  • Comme pour toute autre surface cutanée, le cancer de l’œil, des paupières et de la peau environnante, bien que relativement rare, est également un risque.

Sensibilisation du public canadien

Malgré les risques, des recherches récentes soutenues par Transitions Optical ont révélé que les Canadiens ignorent en grande partie les effets néfastes des rayons UV et, par le fait même, ne prennent pas les mesures appropriées pour protéger leur vision. La recherche suggère également que la plupart des Canadiens ne comprennent pas que le strabisme est souvent une indication que leurs yeux ne sont pas entièrement protégés des rayons UV et des reflets. Les Canadiens sont plus préoccupés par les rides et l’inconfort que le strabisme peut causer que par les dommages potentiels à long terme aux yeux.

Autres résultats clés de la recherche:

  • Bien que plus de neuf adultes canadiens sur 10 comprennent qu’une exposition prolongée au soleil peut entraîner un cancer de la peau, seulement 3% ont indiqué qu’elle pouvait être nocive pour les yeux.
  • Plus de six Canadiens sur 10 ne savaient pas que l’exposition aux UV pouvait entraîner une dégénérescence maculaire et des cataractes, tandis que près de neuf sur 10 ignoraient que l’exposition au soleil pouvait causer le ptérygion. Ces faibles niveaux de sensibilisation des consommateurs de soins de la vue contribuent à une action insuffisante pour protéger leurs yeux du soleil.
  • Alors que 84% déclarent appliquer un écran solaire lorsqu’ils prévoient de rester dehors pendant une période prolongée, seulement 12% déclarent porter des lunettes de soleil.
  • Seulement 12 pour cent des Canadiens ont indiqué qu’ils craignaient que plisser les yeux indique des dommages causés par les rayons UV, alors que 25 pour cent étaient plutôt préoccupés par les rides occasionnées et 21 pour cent étaient soucieux de l’inconfort physique associé au plissement.

Ces résultats sont alarmants pour les pourvoyeurs de soins de santé et suggèrent que de nombreux Canadiens gagneraient à parler à leur opticien autorisé de la façon d’intégrer la protection UV dans leur vie quotidienne.

Évaluation et protection des risques

Tous les facteurs suivants affectent l’exposition potentielle aux UV d’un individu et le risque de lésions oculaires:

  • Âge – Contrairement au cristallin mature d’un œil adulte, le cristallin d’un enfant ne peut pas encore filtrer adéquatement les rayons UV. À l’autre extrémité du spectre, des décennies d’exposition au soleil rendent les yeux plus âgés beaucoup plus sujets aux problèmes visuels et aux maladies dues au rayonnement UV cumulé.
  • Couleur des yeux – Des études suggèrent que la mélanine dans les yeux foncés agit comme un pigment protecteur. Les iris bleus ont moins de ce pigment et sont donc plus à risque.
  • Géographie – Un environnement comme la plage, le sable, l’eau et la neige peut affecter l’exposition. Les régions de sud ont tendance à recevoir des rayons plus intenses que celles du nord, mais l’élévation peut également faire la différence; l’atmosphère plus mince en haute altitude n’absorbe pas autant de rayons.
  • Saison et heure de la journée – Quelle que soit la situation géographique, les niveaux d’UV sont les plus élevés pendant les mois d’été, en particulier entre 10 h et 16 h.

Discutez avec votre opticien autorisé de conseils de protection simples pour la vie

  1. La couleur ou l’obscurité des lunettes de soleil n’est pas nécessairement un indicateur de défense adéquate. Le seul point important est le degré de protection UVA et UVB. Un autocollant sur les lunettes de soleil indiquant «une protection 100% UVA-UVB» ou similaire est utile, mais demander à votre opticien autorisé de vérifier le niveau de protection des lunettes est le meilleur moyen de le savoir avec certitude.
  2. Achetez chez un détaillant réputé. Un professionnel de la vue connaîtra les critères de sécurité de la monture et des verres. Les lunettes de soleil provenant de magasins à 1$ n’ont généralement pas une protection UV adéquate et peuvent en fait augmenter les lésions oculaires; pire que pas de lunettes de soleil du tout! En effet, la lentille sombre permet à l’iris de l’œil de s’ouvrir, permettant à davantage de rayons UV de pénétrer.
  3. Les lunettes de soleil enveloppantes sont les meilleures, protégeant contre les rayons UV entrant par le côté, ainsi que par le vent.

 

En fin de compte, la solution consiste à protéger les yeux de l’exposition dès un jeune âge et à rester vigilant en se protégeant toute l’année, pendant toute une vie. Les lunettes de soleil qui bloquent les rayons UVA et UVB sont la meilleure défense contre les dommages UV. Un opticien autorisé peut vérifier le niveau de protection de votre paire de lunettes de soleil actuelle!

 

Crédits: Transitions Optical et l’Organisation mondiale de la santé pour les statistiques et les principaux résultats de recherche.

Derick Summers
Opticien et formateur indépendant R.O